MS Society of Canada MS Society of Canada
Recherche en action - Mars 2019
Research in Action Newsletter
Mars 2019
Dernières nouvelles sur la recherche diffusées par la Société canadienne de la SP
Au service de la recherche - Profil

Quelques semaines après avoir emménagé dans sa nouvelle maison, Heather Blumenthal a senti son visage s’engourdir. Elle vivait sa première poussée de SP. À la tombée du diagnostic, Heather s’imaginait passer le reste de sa vie dans un fauteuil roulant, incapable d’accéder à la salle de bain du deuxième étage ou à son lieu de travail, situé au troisième étage d’un immeuble. « Vingt ans plus tard, nous habitons toujours la même maison, et je monte encore les escaliers tous les jours... quoique je laisse parfois échapper quelques gros mots! », raconte Heather.

Heather a donné de son temps à titre de représentante de la collectivité en janvier. Elle a ainsi pu se prononcer sur des demandes de subvention aux côtés d’experts scientifiques. Elle a mis à profit ses 20 années d’expérience à titre de rédactrice et réviseure scientifique dans le domaine de la santé. « J’ai été impressionnée par le travail du comité d’examen, qui tient compte tout autant de la personne que du projet et de l’environnement de laboratoire dans lequel les stagiaires évolueront », explique Heather. « Tous les membres du comité évaluent le mérite du projet de recherche, mais se soucient également du perfectionnement des candidats et de leur cheminement en vue de devenir des chercheurs indépendants qui dirigeront leur propre laboratoire. »

Heather espère que la recherche mènera à des découvertes qui permettront de réparer les lésions causées par la SP. « Même si je guérissais demain, j’aurais encore de nombreuses incapacités. » Si elle pouvait retrouver ses fonctions d’avant, elle serait en mesure d’enfourcher son vélo ou de patiner sur le canal Rideau de nouveau.
Événements liés à la recherche en SP et possibilités de financement

La Société canadienne de la SP fait l’annonce de l’attribution de diverses subventions et bourses de recherche

La Société canadienne de la SP a le plaisir de dévoiler les résultats de son concours 2019-2020 de bourses et de subventions de recherche. Elle tient à féliciter les candidats qui ont reçu du financement et à souligner le formidable travail et l’engagement envers la recherche en SP de tous les candidats dont la demande hautement cotée n’a pas été retenue. Cette année, l’organisme investira plusieurs millions de dollars en vue de financer 15 subventions destinées à des chercheurs principaux, 14 bourses de recherche postdoctorale, 24 bourses de stagiaire de recherche au doctorat et 7 bourses de stagiaire de recherche à la maîtrise. Pour obtenir plus d’information à ce sujet, veuillez consulter notre page Web intitulée « Annonces de financement ».

Marche de l’espoir et Vélotour SP : c’est un départ!

Voici venue la saison de la Marche de l’espoir et du Vélotour SP. Chaque printemps, des milliers de personnes de notre pays se mobilisent dans leur région pour participer à ces deux événements et amasser des fonds. C’est ainsi que ces gens contribuent à la lutte contre la sclérose en plaques et qu'ils apportent leur soutien aux personnes touchées par cette maladie. Joignez-vous à nous pour contribuer à bâtir un avenir meilleur pour les Canadiens atteints de SP. Consultez les pages Web de la Marche de l’espoir et du Vélotour SP pour en savoir plus sur ces deux événements.

La Société de la SP s’associe aux IRSC pour financer des travaux de recherche sur le cannabis

La Société canadienne de la sclérose en plaques a annoncé la conclusion d’un partenariat avec les Instituts de recherche en santé du Canada (IRSC) en vue d’un investissement de 1,5 million de dollars dans la recherche axée sur le cannabis utilisé dans le contexte de la SP. Cet apport financier vise à soutenir la recherche portant sur le recours au cannabis dans la prise en charge des symptômes associés à la SP et sur les effets que ce produit pourrait avoir sur cette maladie. L’investissement de 1,5 million de dollars s’échelonnera sur une période de cinq ans et contribuera à l’accélération du rythme de la recherche en santé sur le cannabis en lien avec la SP. Les travaux et les études que cet investissement permettra de financer relèveront de la science fondamentale ou de la recherche clinique ou encore de la recherche axée sur les services de santé ou les politiques sanitaires. Les chercheurs intéressés par les possibilités de financement liées au partenariat susmentionné ont jusqu’au 15 mai 2019 pour déposer leur lettre d’intention. Pour en savoir plus à ce propos, veuillez consulter notre page Web consacrée aux possibilités de financement.
Pleins feux sur la recherche

L’équipe de la recherche de la Société canadienne de la SP rapporte ce qu’elle a entendu au Forum 2019 de l’ACTRIMS relativement aux concepts émergents liés à la SP, aux progrès les plus récents de la recherche en SP ainsi qu’à la médecine personnalisée dans le contexte de la SP

La séance consacrée aux concepts émergents a été pour l’équipe de recherche l’occasion d’en savoir plus sur une nouvelle stratégie qui permettrait de repérer les personnes chez qui la SP cyclique risque d’évoluer vers la SP progressive secondaire (SPPS), sur une nouvelle cible dont l’exploitation pourrait permettre de prévenir l’inflammation associée à la SP, ainsi que sur un mécanisme lié au vieillissement qui pourrait servir de base à une nouvelle stratégie thérapeutique contre cette maladie. Lors de la séance qui portait sur les plus récents progrès dans le domaine de la recherche, il a été question d’un traitement émergent contre la forme cyclique (poussées-rémissions) de la SP, d’un outil d’évaluation clinique faisant appel à la technologie iPad, ainsi que d’un nouveau champ d’études axé sur la prédiction de l’évolution de la maladie et de la réponse thérapeutique. Comme le Forum de l’ACTRIMS 2019 avait pour thème « Precision Medicine Approaches for MS: Scientific Principles to Clinical Application » (traitements individualisés dans le contexte de la SP : principes scientifiques et application clinique), les participants à cet événement ont pu assister à de nombreuses discussions et présentations consacrées à la médecine personnalisée, soit une approche de la médecine axée sur une prestation individualisée des soins de santé du point de vue des décisions, des pratiques et des traitements. Pour en apprendre davantage à ce sujet, veuillez consulter notre blogue.

La Société de la SP lance une nouvelle série sur son blogue visant à permettre au public de découvrir la prochaine génération de chercheurs en SP. Ce mois-ci, c’est Prenitha Mercy Ignatius Arokia Doss qui est à l’honneur.

La Société de la SP soutient la prochaine génération de chercheurs en SP de sorte que la recherche consacrée à cette maladie continue de progresser et que le Canada demeure un chef de file dans ce domaine. Dans cette optique, nous vous proposons une série mensuelle, intitulée Profils de chercheurs, qui mettra en vedette des stagiaires de recherche à l’œuvre dans le domaine de la SP. Informez-vous sur les rouages internes de la recherche en SP et faites la connaissance des gens qui travaillent en coulisses en vue de nous rapprocher de la découverte d’un remède contre la SP. Abonnez-vous à notre blogue pour en savoir plus à ce propos.

Ce mois-ci, nous proposons un portrait de Prenitha Mercy Ignatius Arokia Doss, étudiante au doctorat de l’Université Laval. Dans le cadre de travaux faisant appel à un modèle animal (souris) de SP, Prenitha se penche sur le mécanisme qui est à l’origine de la détérioration des tissus du cerveau. Pour en savoir plus sur cette chercheuse et ses travaux de recherche, rendez-vous sur notre blogue en cliquant ici.

Les coulisses de la recherche : faites la connaissance de l’équipe de recherche chargée de l’étude CanProCo.

L’étude de cohorte prospective canadienne relative à la progression de la SP (CanProCo Canadian Prospective Cohort Study to Understand Progression in MS) constitue une entreprise révolutionnaire sous divers aspects : portée, envergure et pertinence. Il s’agit d’une initiative qui mise sur l’excellence scientifique d’une équipe polyvalente de chercheurs canadiens renommés, dont l’objectif principal consistera à mettre au jour le processus de progression de la sclérose en plaques. Certains de ces remarquables chercheurs ont accepté de livrer leurs réflexions à propos de l’étude en question. Pour visionner les entrevues menées avec les membres de l’équipe chargée de l’étude CanProCo, veuillez cliquer ici.

La Société de la SP diffuse des témoignages sur les symptômes invisibles de la SP et l’impact insoupçonné de cette affection dans le cadre du Mois de la sensibilisation à la SP

La Journée mondiale de la SEP 2019 (30 mai) aura pour thème la visibilité, et l’objectif de cette campagne dont le mot-clic sera #MyInvisibleMS (SP, maladie invisible #symptomesinvisiblesSP) consistera à sensibiliser le public aux symptômes invisibles de la SP et à l’impact insoupçonné de cette affection sur la qualité de vie. Nous exploiterons ce thème dans le cadre du Mois de la sensibilisation à la SP (en mai) afin d’en répercuter l’écho dans les médias sociaux. Notre objectif consistera aussi à mettre la SP sur le devant de la scène et à accroître le degré de sensibilisation à cette maladie sur tous les fronts.

Tout au long du mois de mai, nous suivrons notre propre approche en matière de contenu narratif pour assurer la diffusion de témoignages et de récits en lien avec les symptômes invisibles de la SP. Cette démarche visera aussi à dissiper les idées fausses largement répandues au sujet de la SP et à guider les gens sur la manière dont il convient de soutenir les personnes atteintes de SP.

Surveillez nos canaux de médias sociaux pour accéder au contenu suivant :
  • Témoignages mettant en lumière diverses manifestations invisibles de la SP : articles de blogues, messages diffusés sur les réseaux sociaux, témoignages diffusés à l’occasion de la Marche de l’espoir, du Vélotour SP et du déjeuner-gala Unies pour la SP, et témoignages des séries intitulées « Mythes et vérités » et « Ce que je veux que les gens sachent sur la SP ».
  • Vidéo en direct sur Facebook permettant à des personnes vivant avec la SP de s’exprimer et comportant une période de questions et réponses à laquelle le public pourra participer.
  • Articles à paraître dans le Globe and Mail et soulignant les défis posés par la SP.
  • Vidéo mettant en vedette Christine Sinclair, qui relatera son vécu de personne touchée par la SP.
  • Contenu diffusé sur nos canaux de médias sociaux de façon constante et grâce auquel la Société de la SP continuera de sensibiliser le public et de diffuser de l’information nouvelle.
Rendez-vous à la page Facebook et sur le compte Instagram de la Société de la SP tout au long du mois de mai!
Chercheuse financée par la Société de la SP

Dre Catherine Larochelle, professeure adjointe d’enseignement clinique, neurosciences, Université de Montréal

Dans le présent numéro de Recherche en action, nous vous présentons la Dre Catherine Larochelle, jeune clinicienne-chercheuse du Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM). La Dre Larochelle est titulaire d’un diplôme en médecine (2004) et d’une maîtrise ès sciences (2005) de l’Université Laval. Après avoir terminé sa résidence en neurologie à l’Université de Montréal en 2009, elle a préparé un doctorat sous la supervision du Dr Alexandre Prat de 2009 à 2014. Ses travaux portaient sur les molécules d’adhésion impliquées dans le recrutement des lymphocytes T pathogènes au sein du système nerveux central dans le cas de la SP et d’un modèle animal de cette maladie. Par la suite, elle a effectué un stage de recherche postdoctorale à l’Universitätmedizin Mainz, en Allemagne, sous la supervision de la Dre Frauke Zipp, au cours duquel elle s’est penchée sur les interactions entre les cellules immunitaires et la névroglie centrale in vitro et in vivo. Depuis 2013, elle fait partie du personnel du CHUM à titre de neurologue, et depuis 2016, elle exerce également les fonctions de professeure adjointe d’enseignement clinique et de chercheuse au sein du Département de neurosciences du Centre de recherche du CHUM (CRCHUM).

La Dre Larochelle a reçu une subvention de plus de 350 000 $ en vue de travaux de recherche sur les mécanismes qui sous-tendent la neuroprotection dans le contexte de la SP. Certaines cellules immunitaires pro-inflammatoires sont nocives chez les personnes atteintes de SP. De récents travaux de recherche ont permis de démontrer qu’en pénétrant dans le cerveau, ces cellules peuvent endommager directement les oligodendrocytes, soit les cellules productrices de myéline (substance constituant la gaine qui entoure les neurones). La Dre Catherine Larochelle et son équipe de recherche prévoient démontrer que 1) les oligodendrocytes émettent des signaux qui attirent les cellules immunitaires nocives; 2) l’inhibition des mécanismes sous-jacents aux communications entre les cellules immunitaires et les oligodendrocytes peut favoriser la réparation; et 3) chez un modèle animal de SP, l’élimination des cellules immunitaires nocives se traduit par une évolution plus favorable d’une maladie comparable à la SP. En fait, les travaux de la Dre Larochelle pourraient déboucher sur l’identification de molécules pouvant devenir des cibles thérapeutiques potentielles capables de limiter les lésions subies par les cellules du cerveau et de la moelle épinière et de rétablir les conditions nécessaires pour accélérer le processus de remyélinisation et ralentir la progression de la SP. Il est possible d’en savoir plus sur ces travaux en cliquant ici.

Le saviez-vous?

La Société de la SP donne la parole à des chercheurs dans le cadre d’une série de vidéos. Récemment, c’est le Dr Gordon Francis, chercheur depuis plus de 35 ans, qui s’est exprimé sur l’impact et l’évolution de la recherche en SP. Pour visionner la version intégrale de son témoignage, rendez-vous sur notre site Web.
Participation à une étude
Le Portail sur la recherche en SP proposé par la Société canadienne de la SP permet de mettre en communication les chercheurs canadiens en quête de participants pour leurs études et les personnes touchées par la SP qui souhaitent prendre part à de tels travaux. Dans la présente section du bulletin Recherche en action, il est question tous les mois de l’une des études présentées sur ce portail, comme celle qui est exposée ci-après :

Étude pilote sur l’évaluation clinique de l’aptitude à la conduite automobile à l’aide d’un simulateur chez des personnes atteintes de sclérose en plaques

Certaines personnes atteintes de sclérose en plaques (SP) éprouvent des troubles de la vision et de la cognition pouvant nuire à l’aptitude à la conduite automobile. Par exemple, une vision double ou embrouillée peut empêcher la personne ainsi touchée de voir clairement les autres usagers de la route, les marques sur la chaussée, les feux de circulation ou les panneaux d’arrêt. De plus, un processus de pensée altéré et une mémoire déficiente peuvent compromettre la capacité d’une personne à réagir de façon adéquate ou à prendre les bonnes décisions lorsque celle-ci est au volant de son automobile.

Les auteurs de l’étude en question compareront les résultats cliniques obtenus par des conducteurs atteints ou non de SP dans le cadre de tests visuels et cognitifs réalisés à l’aide d’un simulateur automatisé. Ces tests portant sur l’aptitude à la conduite automobile permettront d’évaluer, suivant un parcours donné, les réactions et les décisions des participants dans certaines situations de conduite caractéristiques des zones résidentielles et des centres-villes. Cette évaluation sera notamment axée sur la réaction de ces personnes au changement de couleur des feux de circulation et sur les décisions de ces dernières quant à la direction à suivre en conduisant (tourner ou continuer tout droit). Pour en savoir plus sur l’étude en question ou pour y participer, veuillez consulter la page consacrée à celle-ci à partir du Portail sur la recherche en SP.

Y a-t-il un sujet ou un événement lié à la recherche qui vous intéresse et dont nous n'avons pas parlé? Faites-le-nous connaître, à msresearchgrants@mssociety.ca.
Abonnement
Pour vous abonner à Recherche en action, visitez notre site Web et entrez votre adresse courriel dans l'encadré intitulé « Soyez à l'affût! ». L'inscription peut être annulée en tout temps.

N. B. - Si vous êtes déjà inscrit à la liste d'envoi des Nouvelles récentes sur la recherche en SP, vous recevrez automatiquement le bulletin Recherche en action.
Facebook Twitter Instagram Youtube Blog
À propos de nous | Faire un don | Vie privée | Coordonnées | Désabonnement
Société canadienne de la sclérose en plaques Imagine Canada
Société canadienne de la sclérose en plaques
250, rue Dundas Ouest, bureau 500
Toronto (Ontario) M5T 2Z5
msresearchgrants@mssociety.ca
1-800-268-7582

Lisez-le sous forme de page Web

exploité par Blackbaud
logiciel sans but lucratif