MS Society of Canada

Lisez-le sous forme de page Web
 
Décembre 2015
Dernières nouvelles sur la recherche diffusées par la Société canadienne de la SP
Facebook Twitter Site web
Facebook Twitter Site web

Table des matières

Profil d’une chercheuse

Professeur de psychiatrie à l’Université de Toronto, président du comité médical consultatif de la Société canadienne de la SP et lauréat du prestigieux prix Peabody, le Dr Anthony Feinstein compte de nombreuses distinctions à son actif. Après avoir reçu son diplôme en médecine de l’Université de Witwatersrand, en Afrique du Sud, il a suivi une formation spécialisée en neuropsychiatrie au Royaume-Uni. Ayant bénéficié de plusieurs subventions de fonctionnement accordées par la Société canadienne de la SP, le Dr Feinstein a centré ses travaux de recherche sur l’évaluation des troubles cognitifs chez les personnes atteintes de SP.

Le Dr Feinstein consacre actuellement ses efforts à l’amélioration du bien-être et de la qualité de vie en général des personnes atteintes de SP progressive. « Comme les médicaments modificateurs de l’évolution de la SP ne sont d’aucune utilité dans le traitement de la SP progressive, la prise en charge efficace des symptômes demeure notre seule option », indique le Dr Feinstein. Ayant reçu dernièrement une subvention de planification de l'International Progressive MS Alliance (IPMSA alliance internationale pour la recherche sur la SP progressive), le Dr Feinstein aura la possibilité d’explorer une « stratégie thérapeutique novatrice faisant appel à une combinaison d’approches (réadaptation cognitive et exercices) qui, ensemble, pourraient apporter davantage de bienfaits aux personnes atteintes de SP progressive que l’une ou l’autre de ses approches utilisée seule ». Fort du soutien d’une équipe internationale de chercheurs, il tentera de vérifier si cette approche mixte permet d’améliorer les fonctions physiques et cognitives des personnes aux prises avec une forme progressive de SP. Le Dr Feinstein demeure l’un des chefs de file mondiaux du domaine de la neuropsychiatrie et continue d’aider les personnes atteintes de SP à composer avec les défis qu’entraîne la sclérose en plaques sur les plans émotionnel et mental.

Pour en savoir plus sur les articles de recherche, les livres et le documentaire primé du Dr Anthony Feinstein, rendez-vous au site de l'Institut de recherche Sunnybrook (en anglais seulement).

Événements liés à la recherche en SP et possibilités de financement

La Société de la SP acceptera bientôt les demandes d’inscription au cours d’été et au programme de perfectionnement SPRINT proposés par l’entremise du Réseau stopSP

Le huitième cours d’été stopSP offert par la Société de la SP aura lieu du 13 au 16 juin 2016, à l’Université de la Colombie-Britannique, à Vancouver. Ce cours aura pour thème « The Evolving Art and Science of MS Care » (la prise en charge de la SP : à la fois un art et une science). Les demandes d’inscription à cette activité pourront être soumises du lundi 14 décembre au vendredi 12 février. Pour obtenir plus d’information à ce sujet, consultez le site Web consacré au programme de cours d’été stopSP. La Société de la SP propose aussi le programme de perfectionnement SPRINT, destiné aux chercheurs en formation, auquel les stagiaires de recherche admissibles pourront s’inscrire jusqu’au lundi 8 février. Pour en savoir plus à ce sujet, rendez-vous sur le site Web du programme SPRINT.

L’IPMSA rencontre des professionnels de l’industrie

Les 3 et 4 décembre, l'International Progressive MS Alliance (IPMSA) s’est réunie à Bethesda, dans le Maryland, afin de déterminer les lacunes importantes de la recherche consacrée à la SP progressive et d’établir la façon dont l’IPMSA collaborera avec des partenaires de l’industrie, des universitaires spécialisés et des organismes de réglementation en vue d’accomplir sa mission, soit accélérer la mise au point de traitements contre la SP progressive.

D’ici au 31 décembre, doublez la portée de votre don au profit de la recherche en SP et de programmes destinés aux personnes touchées par la SP

Chacun des dons versés à la Société de la SP d’ici à la fin de l’année sera doublé. Si vous souhaitez appuyer la recherche sur la SP ainsi que des programmes et des services offerts aux personnes touchées par la SP, visitez le site Web de la Société de la SP pour savoir comment vous pouvez multiplier par deux l’impact de votre contribution. En témoignage de sa reconnaissance, la Société de la SP diffuse des vidéos dans lesquelles certains des chercheurs et des cliniciens qu’elle subventionne expriment leurs remerciements à titre personnel. Rendez-vous sur la page Facebook de la Société de la SP pour visionner ces témoignages (en anglais seulement).

Vous organisez un événement lié à la recherche en SP dans votre région? Informez-nous-en, à msresearchgrants@mssociety.ca, et nous en parlerons dans Recherche en action!

Nouvelles récentes sur la recherche en SP

Un boursier de recherche postdoctorale subventionné par la Société de la SP découvre l’existence d’un interrupteur moléculaire qui empêche les cellules immunitaires de contribuer au processus pathologique de la SP

Référence photographique : cea +/CCUn certain type de cellule T — appelé TH17 — constitue l’un des principaux acteurs du processus inflammatoire caractéristique de la sclérose en plaques et prenant pour cible la myéline. Dans des circonstances normales, ce type de cellule T peut toutefois avoir un rôle salutaire en contribuant à prévenir l’apparition d’infections. La Dre Chao Wang, de la Faculté de médecine de Harvard, titulaire d’une bourse de recherche postdoctorale de la Société de la SP, et ses collaborateurs se sont proposé d’identifier les molécules qui sont propres aux lymphocytes Th17 dont l’activité est néfaste et celles qui sont propres aux lymphocytes Th17 qui exercent une activité protectrice afin de déterminer s’il est possible d’empêcher l’action pathogène de ce type de lymphocytes. C’est ainsi qu’ils ont découvert une protéine appelée « CD5L », qui agit comme un « interrupteur » moléculaire et qui contribue à inhiber le développement des lymphocytes Th17 bénéfiques en cellules dont l’activité aboutit à l’apparition de la SP. En savoir plus…

Un chercheur subventionné par la Société de la SP découvre une protéine capable de tenir en échec les cellules inflammatoires

La microglie est un ensemble de cellules immunitaires spécialisées (dites « cellules microgliales »), présentes exclusivement dans le système nerveux central (SNC), c’est-à-dire dans le cerveau et la moelle épinière. Ces cellules, qui sont bénéfiques dans un système immunitaire sain, participent par ailleurs à la réponse auto-immune caractéristique de la SP. Une équipe de recherche dirigée par le Dr Denis Gris — chercheur subventionné par la Société de la SP à l’œuvre à l’Université de Sherbrooke — a découvert la présence d’une protéine à la surface des cellules microgliales, qui régule le processus inflammatoire en jouant un rôle protecteur contre l’activité pro-inflammatoire des cellules microgliales. En savoir plus…

La Fondation pour la recherche scientifique sur la SP finance une étude portant sur les microbes intestinaux dans le contexte de la SP

Référence photographique : Daniel Mietchen/CCOutre son rôle dans la digestion, la très diversifiée communauté bactérienne résidant dans notre intestin — également désigné comme microbiote intestinal — a une incidence considérable sur la santé et l’apparition des maladies, ce qui a amené des chercheurs à établir un lien entre cet écosystème microbien et la sclérose en plaques. Sous la direction de la Dre Helen Tremlett (Université de Colombie-Britannique), une étude sera menée sur le rôle du microbiote intestinal chez les enfants atteints de SP en complémentarité avec une vaste étude coopérative multicentrique lancée dernièrement sur la SP pédiatrique et financée par la Fondation pour la recherche scientifique sur la SP. En savoir plus…

Autres nouvelles sur la SP (publiées en anglais)…

Blogue sur la recherche

Dans la section de son blogue intitulée « Research Decoder », la chercheuse Karen Lee, vice-présidente de la recherche, s’est penchée dernièrement sur la communauté microbienne qui réside dans notre intestin et qu’on appelle « microbiote intestinal ». Le maintien d’une flore intestinale saine est essentiel à la santé générale, et les perturbations pouvant toucher l’équilibre fragile de cette communauté microbienne sont soupçonnées de jouer un rôle dans le contexte de diverses maladies, dont la sclérose en plaques. Dans son billet, la Dre Lee vulgarise le microbiote intestinal : le rôle qu’il remplit, la façon dont on peut l’étudier ainsi que les travaux de recherche qui y sont consacrés — y compris d’importantes études financées par la Société de la SP — et dont l’objectif est de révéler le lien entre la flore intestinale et la SP.

Abonnement

Pour vous abonner à Recherche en action, visitez notre site Web et entrez votre adresse courriel dans l'encadré intitulé "Soyez à l'affût!". L'inscription peut être annulée en tout temps.

N. B. - Si vous êtes déjà inscrit à la liste d'envoi des Nouvelles récentes sur la recherche en SP, vous recevrez automatiquement le bulletin Recherche en action.

Y a-t-il un sujet ou un événement lié à la recherche qui vous intéresse et dont nous n'avons pas parlé? Faites-le-nous connaître, à msresearchgrants@mssociety.ca

exploité par Blackbaud
logiciel sans but lucratif