MS Society of Canada Société canadienne de la sclérose en plaques
Lisez-le sous forme de page Web
Recherche en Action

Juillet 2017
Dernières nouvelles sur la recherche diffusées par la Société canadienne de la SP

Facebook Twitter Website
Facebook Twitter Site web

Au service de la recherche Profil

Denez Bokhari


Durant la troisième année de son baccalauréat ès sciences en sciences biomédicales, Denez Bokhari a pris part, avec ses pairs, au concours Hack4Health, soit un marathon de programmation de 36 heures organisé par l’Université de Waterloo, durant lequel des étudiants s’efforcent de trouver des solutions innovatrices pour les personnes atteintes de SP et de démence. Lors de cet événement, Denez et son équipe, baptisée Tera Bio Solutions (TBS), ont mis au point une application qui permettrait aux personnes vivant avec la SP de faire un suivi de leurs symptômes et de plusieurs autres paramètres, tels que leur température, leur fréquence cardiaque, leur médication et leurs habitudes de sommeil. Ces données pourraient alors être transmises à leur équipe soignante, qui serait en mesure de leur fournir des soins plus personnalisés. « Mes collègues et moi avons saisi l’urgente nécessité d’aider les personnes atteintes de SP relativement à leur mode de vie, et c’est ce qui nous a paru le plus important. » Très logiquement, l’équipe TBS s’est vue décerner l’une des bourses de 15 000 $ octroyées par la Société canadienne de la SP pour poursuivre la mise au point de son application.

Ce projet a éveillé un vif intérêt pour la SP chez Denez, qui était déjà très enthousiaste à l’idée de faire carrière en médecine. « J’ai commencé à m’intéresser plus particulièrement à la SP après le marathon. Ce sont les personnes que j’ai rencontrées lors de cet événement qui m’ont insufflé l’envie de mener des travaux de recherche dans ce domaine. » Denez a eu l’occasion de discuter non seulement avec des personnes qui avaient reçu un diagnostic de SP, mais également avec des aidants et des professionnels de la santé. « J’en ai appris beaucoup plus sur la SP durant le marathon en parlant avec les personnes touchées par cette maladie que si je m’étais contentée de lire les ressources qu’on nous avait fournies. »

Ayant désormais son diplôme de l’Université de Waterloo en poche, Denez est en train de planifier les prochaines étapes de sa carrière universitaire, et la recherche clinique arrive en tête de la liste. « J’ai appris à apprécier à sa juste valeur le caractère dynamique de la science et le fait qu’elle peut être jumelée à la technologie pour combler certains besoins du système de santé. » Nous souhaitons beaucoup de succès à Denez dans ses futures activités!

Événements liés à la recherche en SP et possibilités de financement

Les Canadiens prennent la route dans le cadre du Vélotour SP dans l’espoir de collecter des fonds pour financer la recherche sur la SP

Le Vélotour SP est le plus grand événement cycliste de collecte de fonds de l’Amérique du Nord. Cet été et cet automne, des milliers de personnes vivant aux quatre coins du Canada prendront la route pour collecter des fonds qui sont essentiels pour la recherche et les programmes relatifs à la SP. Tout au long du parcours, les participants ont accès à des aires de repos, et des collations et de l’eau sont fournies. En outre, des bénévoles et du personnel sont sur place pour s’assurer que tout se passe bien pour les cyclistes jusqu’à la ligne d’arrivée. Vous pouvez participer à l’événement à titre individuel ou en équipe! Pour en savoir plus sur le Vélotour SP, consultez le site Web velotoursp.ca.

L’ECTRIMS et l’ACTRIMS acceptent les résumés de résultats de dernière heure pour le congrès MSParis2017

Le comité scientifique du congrès conjoint de l’ECTRIMS (European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis comité européen pour le traitement et la recherche dans le domaine de la sclérose en plaques) et de l’ACTRIMS (Americas Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis comité des Amériques pour le traitement et la recherche dans le domaine de la sclérose en plaques) accepte des résumés de résultats de dernière heure qui pourront être présentés lors du congrès MSParis2017. Ce congrès conjoint se tiendra du 25 au 28 octobre à Paris, en France. Les chercheurs ont la possibilité de fournir un résumé contenant de nouveaux éléments d’information et des résultats importants qui n’étaient pas encore disponibles lors de la date limite générale de soumission des résumés. Pour en savoir plus, veuillez consulter le site Web du congrès conjoint de l’ECTRIMS et de l’ACTRIMS.

Le concours annuel de subventions et de bourses de la Société de la SP approche à grands pas

La Société canadienne de la SP est en train de préparer son concours annuel de subventions et de bourses, qui débutera à la fin du mois de juillet. Les chercheurs et les stagiaires qui mènent des travaux de recherche sur la SP sont invités à présenter des demandes de subventions de fonctionnement, de bourses de stagiaire de recherche pour étudiant au cycle supérieur et de bourses de recherche postdoctorale. Dans le cadre de ce concours annuel, qui est son programme de recherche phare, la Société canadienne de la SP consacre tous les ans près de 7 millions de dollars à la recherche clinique et biomédicale sous la forme de bourses et de subventions. Pour obtenir un complément d’information sur le sujet, veuillez visiter la page Possibilités de financement du site Web de la Société canadienne de la SP.

Pleins feux sur la recherche

Des chercheurs s’intéressent au taux de suicide chez les personnes atteintes de SP


Le Dr Anthony Feinstein, neuropsychiatre et chercheur à l’Université de Toronto dont certains travaux sont subventionnés par la Société de la SP, s’est intéressé dernièrement au lien qui existe entre la SP et le suicide en s’appuyant sur les données publiées d’études épidémiologiques antérieures. En général, les résultats de ces études allaient dans le même sens : ils indiquaient une augmentation de la prévalence du suicide au sein de la population atteinte de SP. L’équipe de chercheurs s’est également penchée sur la prévalence des tentatives de suicide et des facteurs de risque de suicide chez les personnes atteintes de SP. Cliquez ici pour en savoir plus sur cette étude de recherche.

Un antibiotique oral réduit le risque d’évolution vers la SP

Les résultats d’un essai clinique canadien mené par des chercheurs du Hotchkiss Brain Institute (HBI) de l’Université de Calgary révèlent que la minocycline médicament couramment employé contre l’acné peut retarder l’évolution vers la forme cyclique (poussées-rémissions) de la sclérose en plaques chez des personnes ayant présenté un premier épisode de symptômes évocateurs de la SP. La Société canadienne de la SP et la Fondation pour la recherche scientifique sur la sclérose en plaques auront été un soutien de tous les instants tout au long de ce projet : depuis l’étude de recherche biomédicale fondamentale initiale, jusqu’à l’essai de phase III mené par la Dre Metz, neurologue canadienne. Consultez la foire aux questions relative à la minocycline pour en savoir plus sur l’essai clinique qui a porté sur ce médicament et sur l’impact de ces travaux de recherche pour les personnes atteintes de SP.

Pour en savoir plus sur ces études et d’autres travaux de recherche en lien avec la sclérose en plaques, consultez la section de notre site Web intitulée « Nouvelles récentes sur la recherche en SP ».

Le saviez-vous?

L’attribution de nouvelles indications à un médicament est le processus qui consiste à évaluer l’emploi d’un médicament déjà commercialisé pour le traitement d’une autre maladie que celle pour laquelle il était indiqué initialement. Par exemple, l’aspirine, qui est normalement utilisée comme analgésique, s’est vu attribuer de nouvelles indications pour la prévention des maladies cardiaques. De même, la Minocycline, soit un antibiotique qui est couramment utilisé pour le traitement de l’acné, s’est révélée capable de réduire le risque d’évolution vers la SP. Enfin, la simvastatin, médicament qui a été approuvé pour abaisser le taux de cholestérol, fait actuellement l’objet d’études sur le traitement de la SP progressive.

Information en ligne sur la recherche

La Société de la SP finance deux études translationnelles

La Société canadienne de la SP et l’organisme Fast forward, entité sans but lucratif affiliée à la National MS Society (organisme états-unien de la SP), ont conclu un partenariat dans le but de cofinancer une nouvelle étude qui portera sur le processus neurodégénératif soupçonné de contribuer à la progression de la SP. Cette étude sera dirigée par une chercheuse canadienne spécialisée en SP, soit la Dre Fang Liu, qui est rattachée au Centre de toxicomanie et de santé mentale, établi à Toronto (Ontario). La Société canadienne de la SP s’est engagée à financer cette étude à hauteur de 300 000 $.

La Société canadienne de la SP poursuit sa collaboration avec le Centre for Drug Research and Development (CDRD) en finançant le projet de recherche translationnelle du Dr Philippe Séguéla. Le Dr Séguéla pourra ainsi faire avancer ce projet axé sur l’inhibition de certains canaux ioniques dans le cerveau, l’objectif étant de prévenir ou de ralentir la neurodégénérescence. La Société canadienne de la SP lui a octroyé la somme de 120 100 $ en vue de continuer à combler l’écart qui existe entre la recherche fondamentale et les essais cliniques.

La Société canadienne de la SP investit dans un nouveau projet technologique mené par des étudiantes sur la prise en charge de la fatigue


Lors du marathon de programmation Hack4Health de l’automne dernier organisé par l’Université de Waterloo, l’équipe Roze a eu l’idée de créer une application qui favorise l’activité physique chez les femmes atteintes de SP afin d’atténuer la fatigue qu’elles ressentent. Cette idée leur a valu de remporter une bourse de 15 000 $ de la Société canadienne de la SP. Les membres de cette équipe ont récemment participé à une entrevue visant à mieux faire connaître leur projet de recherche et les motifs qui les ont poussées à mettre au point leur application. Vous trouverez l’intégralité de cette entrevue sur le blogue de la Dre Karen Lee sur la recherche (site en anglais).

Participation à une étude

Le Portail sur la recherche en SP proposé par la Société canadienne de la SP permet de mettre en communication les chercheurs canadiens en quête de participants pour leurs études et les personnes touchées par la SP qui souhaitent prendre part à de tels travaux. Dans la présente section du bulletin Recherche en action, il est question tous les mois de l’une des études présentées sur ce portail, comme celle dont il est question ci-après :

  • Prise en charge de la spasticité dans le sud de la Saskatchewan. Au cours de cette étude, les chercheurs tenteront de cerner les besoins perçus par les personnes qui présentent de la spasticité ainsi que les préférences et les expériences actuelles de ces dernières en ce qui a trait à la prestation de services multidisciplinaires dans le sud de la Saskatchewan. Un sondage en ligne et des entretiens téléphoniques sont prévus. Pour consulter la page consacrée à cette initiative, accédez au Portail sur la recherche en SP.

Autres nouvelles sur la SP...

Y a-t-il un sujet ou un événement lié à la recherche qui vous intéresse et dont nous n'avons pas parlé? Faites-le-nous connaître, à msresearchgrants@mssociety.ca.

Abonnement

Pour vous abonner à Recherche en action, visitez notre site Web et entrez votre adresse courriel dans l'encadré intitulé « Soyez à l'affût! ». L'inscription peut être annulée en tout temps.

N. B. - Si vous êtes déjà inscrit à la liste d'envoi des Nouvelles récentes sur la recherche en SP, vous recevrez automatiquement le bulletin Recherche en action.
2019 © Société canadienne de la sclérose en plaques. Tous droits réservés.

250, rue Dundas Ouest, bureau 500
Toronto (Ontario) M5T 2Z5

Politique de confidentialité  |  Désinscrire