MS Society of Canada Société canadienne de la sclérose en plaques
Lisez-le sous forme de page Web
Recherche en Action

Octobre 2017
Dernières nouvelles sur la recherche diffusées par la Société canadienne de la SP

Facebook Twitter Website
Facebook Twitter Site web

Au service de la recherche Profil


Sarah Flohr
Née en Allemagne et ayant grandi au cœur de la Colombie-Britannique, Sarah Flohr a une expérience unique de ce qu’est la vie avec la SP. Tout a commencé il y a 20 ans lorsque sa mère a reçu un diagnostic de SP progressive primaire. Connaissant les effets dévastateurs que la sclérose en plaques peut avoir sur la vie des personnes qui en sont atteintes, Sarah a eu du mal à accepter de recevoir à son tour un diagnostic de SP il y a quatre ans. Cependant, elle a décidé que seule une attitude positive lui permettrait de composer avec cette maladie. Résidant maintenant à Charlottetown, à l’Île-du-Prince-Édouard, Sarah travaille dans le secteur financier et s’implique activement à titre de bénévole aux côtés de la Société de la SP relativement à une variété d’événements et d’initiatives.

En 2017, Sarah a participé au processus annuel d’examen des demandes de subvention, ce qui lui a donné l’occasion de passer en revue et de commenter des projets de recherche. Cette activité lui a aussi offert la possibilité de s’exprimer non seulement en tant que personne atteinte de SP, mais également comme proche aidante d’une personne aux prises avec cette maladie. « Cette expérience m’a permis d’en apprendre beaucoup au sujet de la recherche menée actuellement sur la SP, et j’ai trouvé gratifiant le fait d’examiner des projets de recherche et d’exposer mon avis quant aux retombées de ces derniers pour les personnes directement touchées par la SP », affirme Sarah.

La jeune femme saisit toute l’importance de la recherche et de l’impact que celle-ci peut avoir sur la vie des gens qui, d’une manière ou d’une autre, doivent composer avec la SP. « Il importe de poursuivre la recherche pour qu’on puisse continuer d’obtenir des réponses », ajoute-t-elle. À propos de ce que la recherche devrait apporter aux personnes atteintes de SP, Sarah explique : « J’espère que la recherche mènera ultimement à la découverte d’un remède contre la SP. Ayant pu examiner des demandes de subvention pour des projets de recherche, je sais maintenant que nous pouvons compter sur la détermination de chercheurs extrêmement talentueux, compétents et passionnés qui se consacrent à l’atteinte de cet objectif, et je suis extrêmement reconnaissante envers ces derniers. »

Sarah se joindra encore à nous à titre de représentante de la collectivité dans le cadre du processus d’examen des demandes de subvention soumises en 2018.

Événements liés à la recherche en SP et possibilités de financement

La 25e rencontre annuelle de la European Charcot Foundation se tiendra en Italie

Du jeudi 30 novembre au samedi 2 décembre 2017 se déroulera à Baveno, en Italie, la 25e rencontre annuelle de la European Charcot Foundation (ECF). Ayant pour thème les faits marquants des 25 dernières années dans le domaine de la recherche en SP (25 Years of Fundamental Milestones in MS), cette conférence proposera des débats intéressants entre chercheurs et cliniciens ainsi que des activités de formation interactives sur divers sujets, allant des causes de la SP à la transposition des résultats de recherche du laboratoire au chevet du patient. Pour en savoir plus sur la rencontre annuelle de l’ECF, consultez la page Web qui lui est consacrée.

Rassemblement de chercheurs et de cliniciens spécialisés en SP dans le cadre d’un congrès scientifique

Le Forum 2018 de l’ACTRIMS (Comité des Amériques pour le traitement et la recherche dans le domaine de la sclérose en plaques) accueillera des chercheurs, des cliniciens et des stagiaires de recherche du monde entier à San Diego, en Californie, du 1er au 3 février prochains. L’événement donnera lieu à des présentations données par des spécialistes de la SP sur des sujets comme les nouvelles cibles thérapeutiques, les mécanismes sous-jacents de la SP, la neuro-inflammation et les études cliniques en lien avec la SP. Pour en savoir plus sur ce forum, consultez la page Web qui lui est consacrée.



Pleins feux sur la recherche

Sur notre blogue : suppléments utilisés dans la prise en charge de la SP


Nombreuses sont les personnes atteintes de SP qui se tournent vers les traitements complémentaires et parallèles (TCP) Les TCP, qui relèvent de pratiques et de traditions médicales diverses, englobent l’exercice, les produits de santé naturels, les suppléments et les vitamines. Ils ne contribuent pas seulement à la prise en charge de la SP : ils sont également utilisés par les Canadiens qui souhaitent améliorer leur bien-être de manière générale. Dans un billet qu’elle a affiché récemment sur son blogue consacré à la recherche, la Dre Karen Lee fait le point sur les études menées à ce jour sur trois suppléments qui suscitent depuis peu un vif intérêt : la vitamine D, la biotine et l’acide lipoïque. N’hésitez pas à consulter le billet de la Dre Lee pour en savoir plus à ce sujet.

Une étude subventionnée par la Société de la SP porte sur les effets du cannabis sur la cognition chez les hommes et les femmes ayant la SP

Sachant que 20 p. 100 des personnes atteintes de SP consomment du cannabis (aussi connu sous l’appellation « marihuana ») dans le cadre de la prise en charge de leurs symptômes, telle la douleur, des chercheurs ont entrepris de déterminer si l’utilisation intensive du cannabis pouvait avoir des effets indésirables. Un article publié dans la revue Multiple Sclerosis Journal-Experimental, Translation, Clinical corédigé par le Dr Anthony Feinstein, neuropsychiatre et chercheur à l’Université de Toronto dont certains travaux sont subventionnés par la Société de la SP fait état d’une analyse rétrospective de résultats de recherche qui visait à établir l’existence d’une interaction entre le genre et l’utilisation du cannabis sur le plan des déficiences cognitives chez les personnes qui vivent avec la SP. Pour connaître les résultats de l’étude en question, veuillez cliquer ici.

Pour en savoir plus sur cette étude et d’autres travaux de recherche en lien avec la sclérose en plaques, consultez la section de notre site Web intitulée « Nouvelles récentes sur la recherche en SP ».

Recherche subventionnée par la Société de la SP


Dr. V Wee Yong
Dans le présent article, nous vous présentons une étude menée par le Dr. V. Wee Yong, professeur à l’Institut Hotchkiss de recherche sur le cerveau et aux départements d’oncologie et de neurosciences cliniques de l’Université de Calgary. En plus de compter parmi les chefs de file de la recherche en SP, le Dr Yong assure la direction du réseau de recherche baptisé Alberta MS Network et a déjà présidé le comité médical consultatif de la Société de la SP. Le Dr Yong a publié plus de 250 articles et mené des travaux qui ont ouvert la voie à des essais cliniques de phase III. Notamment, les résultats de ses travaux qui avaient révélé les propriétés anti-inflammatoires et neuroprotectrices de la minocycline antibiotique couramment utilisé pour le traitement de l’acné ont récemment fait l’objet d’une évaluation dans le cadre d’un essai de phase III visant à établir si ce médicament pouvait réduire le risque d’apparition de la SP chez des personnes ayant présenté des signes précoces de cette maladie. Les champs d’intérêt du Dr Yong sont la neuroprotection, la régénération et la neuroimmunologie dans le contexte de la SP.

Dans le cadre de notre concours annuel 2016-2017 de bourses et de subventions, le Dr Yong a reçu plus de 400 000 $ destinés au financement d’une étude sur le potentiel de l’activité physique en tant qu’approche visant à favoriser la remyélinisation chez les personnes atteintes de SP. À l’occasion de travaux antérieurs financés par la Société de la SP et reposant sur un modèle murin de SP, le Dr Yong et ses collaborateurs ont constaté la production d’oligodendrocytes (cellules favorisant la remyélinisation) chez les souris à l’étude qui avaient eu accès à une roue d’exercice, contrairement à ce qu’ils ont pu observer chez les souris qui n’avaient pu se dépenser physiquement. À l’heure actuelle, le Dr Yong et son équipe tentent de déterminer par quels mécanismes l’activité physique contribue au processus de régénération de la myéline. Au cours de leur étude, les chercheurs se pencheront aussi sur divers paramètres de l’activité physique tels que le type d’exercice ainsi que la durée et l’intensité de la pratique de l’activité physique pouvant maximiser la remyélinisation. Le but ultime de l’étude du Dr Yong est d’aider les personnes qui ont la SP à mieux comprendre dans quelle mesure l’activité physique pourrait influer sur la progression de la maladie dont elles sont atteintes.

Le saviez-vous?

La remyélinisation consiste en un processus de réparation tissulaire. La myéline, produite par les oligodendrocytes, constitue la gaine isolante des fibres nerveuses et assure la transmission efficace des signaux transmis par le cerveau aux diverses parties du corps. Dans le contexte de la SP, la gaine de myéline est prise pour cible par le système immunitaire, ce qui la rend vulnérable. La remyélinisation est un processus complexe, et, pour que le tissu nerveux ne se détériore pas davantage, il est essentiel qu’elle puisse se faire de façon efficace et en temps opportun. Or, si ce processus ne s’enclenche pas au moment optimal, la capacité du système nerveux de se régénérer diminue considérablement. Il importe donc de savoir exactement quand et comment se déroule la remyélinisation. À l’instar du Dr V. Wee Yong, des chercheurs continuent de se pencher sur le potentiel de la remyélinisation relativement à la prévention de l’évolution de la SP et à l’amélioration du processus de rémission chez les personnes atteintes de cette maladie.

Participation à une étude

Le Portail sur la recherche en SP proposé par la Société canadienne de la SP permet de mettre en communication les chercheurs canadiens en quête de participants pour leurs études et les personnes touchées par la SP qui souhaitent prendre part à de tels travaux. Dans la présente section du bulletin Recherche en action, il est question tous les mois de l’une des études présentées sur ce portail, comme celle qui est exposée ci-après :

  • Accès aux services de soins de santé pour la prise en charge de la sclérose en plaques : point de vue des Canadiens atteints de SP et des fournisseurs de soins.. Dans bien des cas, lorsque les personnes ayant la SP éprouvent des difficultés à composer avec la prise en charge de la maladie dont elles sont atteintes, elles se tournent vers les fournisseurs de soins pour obtenir de l’aide. Or, il n’est pas toujours facile non plus pour ces derniers de savoir quelles sont les meilleures stratégies à adopter dans le contexte de la SP. Par ailleurs, les Canadiens aux prises avec la SP utilisent davantage de services de soins de santé que les personnes qui présentent une autre maladie chronique, mais disent malgré tout avoir non seulement une mauvaise santé, mais aussi de nombreux besoins non satisfaits en matière de santé. Une prise en charge adéquate de la SP s’avère essentielle à l’optimisation de la santé et de la qualité de vie. Dans le but de recevoir les soins dont elles ont besoin et de prendre en charge correctement la maladie dont elles sont atteintes, les personnes aux prises avec la SP doivent être en mesure d’accéder aux services de soins de santé dont elles ont besoin. Les auteurs de l’étude dont il est ici question souhaitent en apprendre davantage sur l’accès aux soins de santé dans notre pays, et ce, du point de vue des personnes aux prises avec la SP et des fournisseurs de soins œuvrant auprès de ces dernières.

    Peuvent participer à cette étude les personnes qui affirment avoir reçu un diagnostic de SP établi par un neurologue, qui sont âgées d’au moins 18 ans et qui sont capables de prendre part à une discussion de 90 minutes, de s’exprimer en anglais et de se déplacer par leurs propres moyens pour prendre part à cette discussion. Pour consulter la page consacrée à cette étude, accédez au Portail sur la recherche en SP.

Autres nouvelles sur la SP...

Y a-t-il un sujet ou un événement lié à la recherche qui vous intéresse et dont nous n'avons pas parlé? Faites-le-nous connaître, à msresearchgrants@mssociety.ca.

Abonnement

Pour vous abonner à Recherche en action, visitez notre site Web et entrez votre adresse courriel dans l'encadré intitulé « Soyez à l'affût! ». L'inscription peut être annulée en tout temps.

N. B. - Si vous êtes déjà inscrit à la liste d'envoi des Nouvelles récentes sur la recherche en SP, vous recevrez automatiquement le bulletin Recherche en action.
2019 © Société canadienne de la sclérose en plaques. Tous droits réservés.

250, rue Dundas Ouest, bureau 500
Toronto (Ontario) M5T 2Z5

Politique de confidentialité  |  Désinscrire
 
exploité par Blackbaud
logiciel sans but lucratif